SQUIGGLE
A quelles conditions le jeu peut-il être commun?

Léa Drouet
En collaboration avec le collectif PhiCTION

A quelles conditions le jeu peut-il etre commun ? Existe-t-il une scénarisation possible qui pourrait assurer le passage, la transition, de l’illusion privée à cette fabulation commune ? Ou est-ce que la transition demeure toujours précaire ? En jeu ?

Dans Squiggle (Gribouillage) il s’agit à la fois d’essayer de « jouer » - jouer seul et si possible en commun - mais aussi de « déjouer ». Jouer avec des illusions en déjouant d’autres illusions devenues « réalistes » et garantes du « pragmatisme ». Telle la fiction régulatrice qui sépare les « manuels » et les « intellectuels ».
Dans cet espace intermédiaire entre jouer et déjouer, Squiggle prend la forme d’un pari : y aura-t-il jeu commun parmi les membres de chaque l’équipe, y aura-t-il jeu commun entre les équipes, entre l’espace de la scène et les spectateurs ?

Squiggle est une performance qui se déroule en deux rounds de 45 mn. Squiggle propose aux spectateurs deux tableaux simultanés : un chantier de construction et une conversation libre. Une équipe de « bâtisseurs » (équipe A) d’un coté et une équipe de « conversants » de l’autre (équipe B).

Cette performance à été présentée le 19 mai 2017 dans le cadre de la nuit de l esthétique à Athènes.
Production vaisseau et l'institut français d Athènes